Templates by BIGtheme NET

Rémis Dandjinou, porte-parole du gouvernement : « Nous avons à cœur de construire un Burkina Faso de coexistence pacifique »

fb_img_1484059713241Sur demande du gouvernement, l’Assemblée nationale tient une session extraordinaire du 09 au 23 janvier 2016. Au cours de la cérémonie d’ouverture qui a eu lieu le 9 janvier 2017, le président du parlement, Salifou Diallo, a fait une mise au point sur le projet de loi sur les libertés religieuses en notant que la polémique n’a pas lieu d’être vue que l’examen de ladite loi a été différé pour la session ordinaire de mars, le temps de poursuivre et élargir les concertations.

A ce propos, à la fin de l’ouverture de la session, le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou a précisé : « il s’agit d’un projet de loi sur les libertés religieuses portées par le ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité intérieure. Ce projet a fait l’objet d’un consensus et a été adopté en Conseil des ministres, et proposé à l’Assemblée nationale pour la première session extraordinaire. A la faveur d’un certain nombre de remarques du Parlement, le gouvernement a demandé son retrait de l’ordre du jour afin d’avoir plus de concertations. Nous avons à cœur de construire un Burkina Faso de coexistence pacifique, et à aucun moment un projet de loi ne va remettre en cause cette quiétude ».

DCPM/MCRP

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful