kaba-thieba »Seulement 15% des producteurs burkinabè bénéficient de crédits bancaires », a déploré jeudi le Premier ministre burkinabè, Paul Kaba Thiéba, lors d’une réunion de concertation autour du projet de création d’une banque agricole au Burkina Faso.

 »De même, la plupart des concours consacrés au secteur agricole ne représente que 3,5% du total des financements bancaires du Burkina Faso », a ajouté Paul Kaba Thiéba qui était face aux représentants des banques et du monde agricole burkinabè, jeudi matin.

Il a regretté le fait que le secteur bancaire n’a pas toujours joué pleinement son rôle dans le financement du monde rural.

 »En effet, a expliqué M. Kaba, notre système financier est caractérisé par une certaine incomplétude dans la mesure où il est composé de banques universelles qui hésitent à s’engager dans les secteurs jugés trop risqués tels que l’agriculture et l’élevage ».

Le PM a rappelé que le paysage bancaire du Burkina Faso est constitué actuellement de 13 banques, avant de déplorer que le pays ‘’se retrouve sans aucune banque dédiée spécifiquement au financement de l’agriculture’’.

C’est à juste titre que le chef du gouvernement burkinabè a insisté sur la nécessité de créer la Banque agricole qui selon lui,  »pourra contribuer à relever les nombreux défis pour corriger les faiblesses structurelles de ce secteur si stratégique ».

Pour lui, ces défis concernent, entre autres, l’amélioration de la maitrise de l’eau à des fins agricoles ou d’élevage, l’amélioration de la productivité agricole, le découplage de la production agricole et de la dégradation de l’environnement dans la logique de l’économie verte, le renforcement de la liaison production-marché.

L’information relative à la mise en place d’une Banque agricole au Burkina Faso, est ressortie dans le Discours de politique générale (DPG) du Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, prononcé le 6 février 2016, devant l’Assemblée nationale, un mois après sa nomination.

Le chef de gouvernement est revenu sur le sujet, en début avril dernier, lors de la Journée nationale du paysans (JNP), tenue du 29 mars au 1er avril 2016, à Tenkodogo, capitale de la région du Centre-est.

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE