received_1784202415142232Onze personnes ont été blessées dont deux grièvement, jeudi matin à Bassiéri, un village de la commune de Gayerie (75km de Fada), lors d’une bagarre entre partisans et opposants à l’installation d’une cellule Koglwéogo dans ledit village, a appris l’AIB auprès de sources sécuritaires.

Tout serait parti de la volonté du village de Karimana d’installer un démembrement Koglwéogo dans le village voisin de Bassiéri. Suite au refus de Bassiéri parce qu’il dispose d’un poste de gendarmerie, les pro-Koglweogo vont ériger un local à la lisière des deux villages. C’est cette situation tendue qui a engendrée une bagarre généralisée ce jeudi matin, lorsque certains habitants de Karimama ont voulu contre vents et marées poser le toit du local.

Le bilan provisoire fait cas de onze blessés dont deux dans un état jugés critiques par des témoins sur place. Cinq fusils auraient été également retirés par les populations de Bassiéri. On rappelle que dans la même province de la Gnagna, un présumé voleur a été retrouvé mort dans la matinée du 10 mai 2016 aux mains d’un groupe d’autodéfense Koglwéogo à Bilanga.

Agence d’Information du Burkina

10 Commentaires

  1. Ce n’est pas étonant que ce genre de confrontation arrive malheureusement les koglwegho ont le soutien total de leur chef supreme dont Simon compare et si cela continu le pire est á craindre.

  2. Avis de recrutement 2016-2017 Lisburn
    La société Great Wall Motors lance au titre de l’académie 2016-2017 un recrutement en recherchant des gents qui ont au moins un diplôme scolaire et autre diplôme pour travailler dans cette société. Apres vos inscription Certain papiers sont à fournir gratuitement au postulant de cette année comme : le billet d’avion aller-retour, carte de séjour, hébergement et l’aide pour sont visa (Pays de provenance-ANGLETTERRE LISBURN).Contacter le chef représentant pour votre inscription

    Email: greatwallmotors599@yahoo.com

    Site web; http://lisburgreatwall.onlc.eu

  3. Bonjour rappelons que Koglewéogo depuis sa mise en place dans la Gnagna, la population de la dite province se sent plus en sécurité que Barack Obama à la maison Blanche, tout ça pour dire que le mouvement d’Auto défense a fait ce que les forces de sécurité n’ont pas pu faire, certes ils n’ont pas les mêmes procédés mais je pense qu’ils travaillent pour la quiétude de la population, essayer plutôt de trouver des moyens de les encadrer plutôt que mitrailler des jugements et des opinions qui ne reflète pas les réalités.
    Ne rester pas à Bobo pour juger la gnagna ou au centre du faso pour commenter la sécurité de la Gnagna seuls les filles et filles et fonctionnaires affectés dans la zone vivent les pires exactions de ces brigands qui ne peuvent être délogés par ceux qui ont prêter serment pour la cause
    Sagesse

  4. Chers frères Burikinabè réfléchissons très bien avant d’agir car les présents au pays peuvent déboucher sur des dégâts énormes que nous pouvons regretter par la suite. Regardons autour de nous au MALI et en RCA, ces pays sont en quête de paix définitive mais hélas. on dit c’est petit palabre qui provoque grand palabre.

  5. Mon frère il y’a un manque de volonté de l’autorité de taire cette situation
    En un mot une machine est mise en place pour prouver aux citoyens que les kolwego ont tord
    Depuis l’avant dernière sorti d’un gouvernant publiant des décrets on dirai que les mal intentionné ont pris le dessus plus une nuit sans un ou plusieurs cas de cambriolage a quant le nouveau lancement du braquage ?

LAISSER UN COMMENTAIRE