Les autorités guinéennes ont annoncé jeudi le décès de deux personnes à cause du virus Ebola, quelques heures après une nouvelle proclamation de l’arrêt présumé de « toutes les chaînes de transmission initiales » de l’épidémie en Afrique de l’Ouest.

ebola_48

l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait déclaré Jeudi 17 mars la fin du dernier épisode de la maladie en Sierra Leone, ultime pays encore affecté par la plus grave épidémie d’Ebola depuis l’identification du virus en Afrique centrale en 1976.

« Pour l’heure, il existe deux cas confirmés et trois cas probables », selon le texte. « Les autorités sanitaires ont pris les mesures appropriées » pour empêcher « la propagation de la maladie ».

Une source proche de la Coordination locale de lutte contre Ebola a indiqué, sous couvert d’anonymat, qu’il s’agissait d’un couple. « C’est un homme et son épouse qui sont décédés des suites de vomissements et de diarrhée dans cette localité qui ont attiré l’attention de la population, qui à son tour a informé les services sanitaires de N’Zérékoré », la grande ville de la région, selon cette source.

LAISSER UN COMMENTAIRE